Accueil > Films > Chant des mers du sud > Bio-filmographie

Affiche Chant des mers du sud
En salles le 17 Fevrier 2010
Chant des mers du sud
un film de
Marat Sarulu

Durée 84 mn
Ratio 1:1.85 Couleur Son Dolby Digital
Visa 122.389


prix / festival
Meilleure actrice (Astana),
Prix du Public à Nantes et Rome (Asiatica) 2008
Sélectionné à Pusan et Cottbus 2008,
Rotterdam, Göteborg, Vesoul, Mons, Deauville,
Hong Kong, Granada, Innsbruck et Sarajevo 2009


PRESSE
Dany de Seille
+33 6 08 91 57 14
dany@deseille.info

synopsis
Ivan est russe, son voisin Assan est kazakh. Ils vivent en voisins dans un petit village kazakh. Quand la femme d'Ivan donne naissance à un enfant brun et étrangement bridé, Ivan suspecte sa femme de l'avoir trompé avec Assan.
Le conflit s'installe entre les deux familles pour quelques années. Ivan se rend chez son grand-père de l'autre côté de la frontière pour découvrir l'histoire de sa famille. Assan disparaît lui aussi aux confins de la Mongolie ; quand il atteint les mers du sud, il trouve enfin la paix.
Une chose est certaine, aprés des générations partagées entre l'amour et la haine, tous sont liés : les russes et les kazakhs, les chrétiens et les musulmans, les européens et les asiatiques.


voir toutes les photos





voir le film annonce
Marat Sarulu, né en 1957 à Talas, termine en 1980 ses études de philologie à l'université nationale kirghize de Bichkek avant d'étudier le cinéma à Moscou jusqu'en 1984. Scénariste de plusieurs scénarii, dont celui du Fils adoptif avec Aktan Abdikalikov, il réalise Praying for the Virgin Bird (animation, 1989), In Spe (long-métrage, 1993), Mandala (documentaire, 1998) et The Fly Up (court métrage, 2002), sélectionné au Festival de Berlin et primé au 5ème festival de Brooklyn. Le Faisan d'or (Mon frère – la route de la soie), son deuxième long métrage, sort en France le 6 août 2003. Il obtient le Grand Prix au 24ème Festival des 3 continents de Nantes (2002) et le Grand Prix au 9ème Festival International du film asiatique de Vesoul (2003). Rough River placid sea, film expérimental de 61 minutes, reçoit le Prix du jury pour son parti pris stylistique au Festival de Douchanbe (Tadjikistan) en 2004 ; le film est également sélectionné au festival de Karlovy Vary en 2005.